Qu’est ce qu’un entrepreneur ? 1 an dans ma vie d’entrepreneur

Partage cet article sur les réseaux ->
https://www.youtube.com/watch?v=6XqTEdnJi04

Qu’est ce qu’un entrepreneur ? 1 an dans ma vie d’entrepreneur

Ça t’intéresse de savoir qu’est ce qu’un entrepreneur ?

Je t’emmène avec moi en immersion dans ma vie d’entrepreneur !

Voici le récapitulatif de mon année 2022.

Le contexte dans lequel je débute ma vie d’entrepreneur

Avant de raconter mon année pleine de folies, je vais quand même te présenter le contexte.

Niveau personnel

A l’époque, Je vis seul avec mon chien, c’est une petite Rottweiler de 7 ans qui s’appelle Kira et avec qui je partage ma vie. A côté de ça, je sors, je fais du crossfit et de la danse. C’est à la fois pour ma santé et parce que j’adore rencontrer des gens !

Niveau familial, ma mère vient de réchapper à un cancer, ce qui est une superbe nouvelle ! Par contre mes proches sont en galère dans leur vie professionnelle, je vois que trop peu de gens sont heureux de leur travail et j’aimerais changer ça.

Niveau pro, je suis encore salarié à l’époque

A l’époque J’ai un travail que j’adore, je suis manageur dans une grosse boite. je bosse dans la conception 3D dans le spatial, sur le projet Ariane 6. Je kiffe ce job mais je me sens limité dans mon potentiel à aider les gens à avancer dans leur vie.

Et surtout, j’aimerais accompagner mes proches à se créer la vie qui les inspire.

C’est ce qui m’a poussé à me former en parallèle de mon travail à la Programmation Neuro Linguistique, qui peut m’apporter tous les outils nécessaires pour devenir coach.

Finalement c’est cette envie de contribuer à plus grande échelle, d’avoir plus d’impact, et surtout d’avoir ma liberté et mon indépendance, qui m’ont fait poser ma démission fin 2021.

Je commence cette année 2022 donc en plein processus de démission.

Story : A qui ça parle le fait d’utiliser son business comme moyen de contribuer et d’avoir de l’impact pour améliorer le monde ?

Janvier – Une passion nous réunis : l’entrepreneuriat

Début janvier, je rencontre une super meuf, avec qui je me mets en couple. Et c’est top parce qu’elle est entrepreneure, donc on partage la même passion !

Puis mi janvier, mauvaise nouvelle.

J’apprends que c’est à ma petite sœur qu’on vient de diagnostiquer le même cancer que celui dont ma mère vient de réchapper.

Je me dis que la vie est injuste, qu’il n’y a pas de justice dans ce monde, que c’est pas normal que des gens si jeunes puissent tomber malade.

S’entame alors des périodes de chimiothérapie, elle le vit difficilement, et c’est normal, ce n’est pas rien du tout.

Et moi je suis là, à côté. Impuissant. Et ce sentiment je le déteste, c’est la pire sensation que je puisse vivre. Moi qui ait le syndrome du sauveur et qui aime porter ma famille sur mes épaules, je suis bloqué, je dois rester là à patienter.

Et c’est juste insupportable parce que je suis un homme d’action, j’ai besoin de faire des choses, j’ai besoin d’aider concrètement.

Et là, je ne peux rien fait d’autre qu’être là, qu’être présent… ce qui est déjà bien tu me diras.

Février – Quitter le salariat pour entreprendre

Qu’est ce qu’un entrepreneur ? C’est voler de ses propres ailes, et devenir son propre patron !

Le processus de démission se termine, je quitte ma boite officiellement le 28 février.

Et là c’est le début de la vraie aventure !

Je suis à fond, Je suis trop content d’avoir fait ce choix parce qu’au lieu de sacrifier mon sommeil, ou ma vie perso, j’ai décidé d’enlever le temps de salariat, pour enfin me consacrer à 100% sur mon activité entrepreneuriale, c’est génial quoi, je gagne 8h par jour !

Je fais un pot de départ mémorable ! Dans un gîte magnifique à la montagne, dans lequel les gens restent dormir. On était un bonne quarantaine de personnes. C’était une des plus belles soirées de ma vie !

Elle est le symbole de la fin de ma vie de salarié, et le début de ma vie d’entrepreneur.

C’est là que pour moi tout commence.

Story : Qui est aussi sujet à la dispersion, au lieu de rester focus ?

Je suis au chômage, et j’adore ça ! j’ai tout mon temps pour moi, je peux aller me balader avec mon chien, et je peux avancer sur mon projet à fond ! On a quand même de la chance d’avoir cette possibilité en France de construire notre projet entrepreneurial en étant payé en attendant que ça fonctionne, c’est le feu ça !

Mars – Se former pour avoir une expertise à proposer

Praticien en PNL

Ensuite arrive fin mars, je termine ma formation et suis officiellement certifié Praticien en PNL (qui signifie Programmation Neuro-Linguistique) par l’école EFPNL de Grenoble.

J’ai rencontré des superbes personnes qui font encore partie de ma vie, et je continue dans cette nouvelle voie, à pratiquer du coaching.

C’est durant cette formation que je vis ma plus grande désillusion : j’apprends qu’on ne peut pas aider les gens qui ne veulent pas être aider.

C’est un choc pour moi parce que c’est exactement pour ça que je m’étais lancé dans la dedans !

Moi qui avait toujours tendance à proposer mes solutions, à conseiller les autres, à les pousser à avancer. Il a fallu que j’apprenne à écouter, mais écouter vraiment.

(Ne t’en fais pas, j’ai toujours cet état d’esprit de pousser les gens à se bouger le cul, mais cette fois je le fais avec les gens qui ont décidé d’avancer et qui sont vraiment motivés à changer).

J’ai donc compris qu’au lieu de vivre frustré et de me vider de mon énergie, j’avais la possibilité d’être dans l’acceptation que je n’avais pas le contrôle sur tout, et que cette volonté de changement chez les autres ne pouvais venir que d’eux-même.

Et c’est là que mon coach m’a raconté une anecdote qui restera gravée dans ma mémoire. Mais je te la raconte dans la prochaine vidéo, parce que là ça commence à être un peu long !

Anecdote de mon coach en PNL

Voici l’anecdote ultime que ma dit mon coach à l’époque :

Simon, voit les gens comme des chenilles, ce que tu fais toi, c’est que tu veux en faire des papillons, et tu penses qu’il suffit de leurs coller des ailes pour qu’ils s’envolent…

Mais en fait le processus par lequel une chenille doit passer c’est la chrysalide. C’est un changement qui vient de l’intérieur de la personne, pas de toi ! Certes ça peut être difficile et douloureux à regarder de l’extérieur, mais c’est le seul moyen qui existe pour que cette personne devienne un papillon et puisse s’envoler…

Waaa là il m’a scotché.

Il m’a ajouté ensuite une phrase qui reste encore gravée en moi aujourd’hui :

Écoute, la meilleure manière d’aider tes proches à être heureux dans leur vie, c’est de faire en sorte d’être heureux dans la tienne. Ainsi tu extérioriseras ta joie, et ça impactera ton entourage positivement.

Qu’est ce que t’en penses de ces anecdotes ? Est-ce que j’ai eu un bon mentor ?

Avril – La solitude de l’entrepreneur

Qu’est ce qu’un entrepreneur ? C’est quelqu’un qui peut vite s’isoler. il est important de bien s’entourer si tu veux aller loin.

Ça fait deux mois que je suis seul chez moi à développer mon activité de coaching en ligne.

Et un truc à savoir, c’est qu’avant, je partageais mes journées avec mes collègues, alors on se voyait tous les jours, on rigolais, on discutais, et là je me retrouve totalement seul, chez moi, dans ce nouveau monde qu’est l’entrepreneuriat, dans lequel je n’ai quasiment personne, ou que des gens débordés !

Et cette solitude, c’est pas facile à vivre au départ, surtout quand tu sais pas si ça va marcher, quand tu sais pas bien comment t’y prendre. Et surtout quand personne ne te soutient, parce que je l’ai pas dit ça, mais entre tes collègues qui te demande, “Pourquoi tu pars, t’a un super boulot !” et ma grand mère qui me dit que c’est risqué, qu’il vaut mieux que j’assure mon avenir, etc… Ben tu te sens assez seul finalement et totalement en décalage avec le reste du monde !

C’est pourquoi je décide d’investir toutes mes économies (plus de 10 000€) dans un programme d’accompagnement. Je le considère comme un investissement sur moi-même, comme si je misais une nouvelle fois sur moi. Mais cette fois je n’ai pas le droit à l’erreur puisque j’ai tout misé !

C’est comme ça que j’ai intégré l’incubateur 56 de Romain Collignon. Dans le but d’aller à la rencontre de d’autres entrepreneurs en ligne et pour m’aider aussi à structurer mon activité et à la propulser.

Mai – Je crée mon entreprise !

C’est en mai que je crée mon entreprise !

Entre les rendez-vous avec mon avocate et les experts comptables, finalement c’est plutôt facile, comparé à l’idée que j’en avais dans mon imagination !

Leader ou dirigeant ?

Me voila devenu leader de mon entreprise SBANDS. J’ai choisis ce terme pour une bonne raison. Pour moi un leader c’est un passionné de ce qu’il fait. C’est quelqu’un qui inspire les autres à bosser avec lui, et c’est exactement cette personne que je veux incarner dans mon entreprise. Je veux m’entourer de gens qui partagent la même vision que moi, et les mêmes valeurs que moi. Je veux qu’ils aient la motivation d’avancer parce que ça les animent à l’intérieur, et pas parce qu’un dirigeant quelconque leur ordonnent d’aller bosser à coup de récompense ou de punition.

C’est la manière dont j’ai envie de piloter mon entreprise.

Les difficultés à maintenir un équilibre vie pro / vie perso dans l’entrepreneuriat

Qu’est ce qu’un entrepreneur ? C’est quelqu’un qui se doit de maintenir un bon équilibre entre sa vie pro et sa vie perso, car très vite, l’un peut affecter l’autre.

2ème gros événement marquant de ce mois de mai : Je dois euthanasier mon chien Kira.

Ça fait quelques semaines qu’elle ne va pas bien et le vétérinaire vient de me dire qu’elle avait deux tumeurs au coeur, et qu’il n’y avait rien à faire.

Là c’est vraiment compliqué pour moi. Kira c’est un peu comme ma fille, et j’étais pour elle comme un père. J’étais seul à l’élever, avec elle j’ai partagé tellement de moment, on a vécu tellement de choses.

Certains ne comprendront pas forcément ce qu’on peut ressentir quand on perd son animal de compagnie, mais ceux d’entre vous qui en ont un ou qui en ont déjà eu un, vous comprendrez sûrement ce que je vous dis.

Du coup du côté de l’entrepreneuriat c’est les montagne russes émotionnelles, c’est des hauts et des bas. Le perso et le pro se mélangent très facilement. Mais c’est pas grave, c’est une aventure que j’adore, et que je n’arrêterais, pour rien au monde !

Juin – Je signe mon premier contrat en tant qu’entrepreneur !

Premier contrat que je signe en tant qu’entrepreneur ! Un ami a moi, gérant de sa propre société souhaite faire un séminaire pour apporter encore plus de cohésion de son équipe autour des valeurs de son entreprise.

Je suis super chaud ! En fait quand j’étais encore salarié je m’occupais bénévolement d’organiser des teambuildings, des conférences, des ateliers, des événements dans ce but là. Du coup c’est la première fois que je serais officiellement payé pour faire un truc que je kiffe, c’est le top !

Je lui propose d’orienter le séminaire autour du “pourquoi” de son entreprise.

Ça a été aussi une des plus belles expériences de ma vie.

J’en tire pleins d’apprentissages.

J’ai appris que j’étais capable de réaliser ce type d’événement transformationnel. Ça m’a apporté énormément de confiance en moi.

J’ai appris aussi qu’un séminaire d’entreprise permet d’apporter de la valeurs à beaucoup de personnes d’un coup. Mais que cette valeur n’impacte profondément que les gens qui sont là de leur plein gré et qui ont envie d’apprendre des choses.

Ça me fait dire que faire des séminaires avec uniquement des gens qui sont là pour se développer, ça doit être encore plus puissant, et kiffant pour moi !

En tout cas si il y a bien un truc que je retiens et que j’aimerais te transmettre de cette expérience c’est : (et je finirais la vidéo là-dessus) : N’attends pas d’être prêt pour oser faire quelque chose, programme-le, et fais de ton mieux, c’est ça qui te rend prêt.

Les relations de couple dans l’entrepreneuriat

Fin juin, nous avons rompu.

Aujourd’hui on va parler relations de couple en entrepreneuriat ?

Et bien les relations, c’est comme dans le business. Il faut savoir s’écouter.

Avec toutes les choses qui m’étais arrivés dernièrement, (ceux qui ont regardé les précédentes vidéos le savent), c’était super compliqué pour moi de faire le tri dans tout ce que je ressentais.

Je n’arrivais pas à comprendre la cause de certains moments où je n’étais pas bien. Alors j’ai pris du temps pour moi. Je suis parti en montagne, je suis allé souffler. j’ai fait des introspections, j’ai écris. ce sont mes méthodes pour dialoguer avec moi-même et me ressourcer.

Et prise de conscience, je me suis rendu compte que j’allais à reculons dans mon couple, je procrastinais. Et c’est là que je pense que c’est comme le business. Dans le sens où, si tu procrastines, c’est pas pour rien.

Ça peut venir d’un manque de clarté, d’une peur de l’échec, d’une peur de réussir, ou encore d’un manque de ressources comme du temps, de l’énergie etc… mais ça peut être aussi vouloir dire que tu n’es tout simplement pas aligné avec ce que tu es en train de vivre, que ce n’est pas ton chemin à toi.

Et en faisant le point avec ma copine, on a décidé de se séparer.

Mais ce n’est pas grave du tout, la pression sociale de vivre la petite vie modèle, d’être à deux, de vivre ensemble, d’avoir un enfant, une belle maison, et blablabla, ça ne fonctionne plus sur moi, je vis très bien en étant seul ! Dois-je te rappeler qu’entreprendre c’est un peu comme quitter le monde “normal” auquel les gens font référence, du coup je suis déjà totalement vacciné d’être “différent”, je l’assume pleinement.

Juillet – Mon anniversaire

C’est mon anniversaire. J’ai 31 ans.

Cette année je décide de ne pas le fêter. Ça ne me dérange pas du tout, parce que j’y suis habitué.

En fait, ça me vient de croyances que j’ai ancré en moi depuis petit.

Héhé les croyances, c’est un sujet dont on parlera souvent sur ce compte, crois moi ! Parce que c’est ce qui peut nous limiter le plus ou nous aider le plus dans notre vie !

Aller je te balance quelques infos 😉

Durant mon enfance, j’avais l’habitude que mes copains ne soient pas disponibles à la date de mon anniversaire, parce que comme c’était les vacances d’été, ils n’étaient tout simplement pas là.

Et si on ajoute à cela quelques mauvais souvenirs vécus à cette date, ben on a un bon cocktail de croyances qui me poussent à ne plutôt pas fêter mon anniversaire qu’à le fêter.

Et puis j’aime donner mais j’aime pas recevoir. (C’est un truc sur lequel je continue de travailler, t’en fais pas )! Et oui, moi aussi je me fais coacher, qu’est ce que tu crois !!

Je vais clore le chapitre de Juillet en te partageant une super bonne, l’opération de ma sœur pour lui retirer la partie cancérigène s’est super bien passé. Ils ont pu tout enlever, elle est maintenant sous surveillance pour les 5 prochaines années, mais le plus dur est derrière elle !

Août – Création de mon programme d’accompagnement

A partir de Août, je commence sérieusement à créer un programme d’accompagnement pour aider les salariés qui ont un travail qui ne leur convient pas à quitter leur job pour trouver leur voie.

Je sais que mon client idéal c’est plutôt les entrepreneur, mais je ne me sens pas légitime à les accompagner, même si j’en ai l’expertise. Alors je veux commencer par aider les gens à changer de vie professionnelle.

Niveau perso, voici ce qui c’est passé.

Chaque été, c’est moi qui m’occupe d’amener et de ramener ma grand mère dans le sud, (elle a un appartement la bas). C’est notre moment privilégié petit-fils & grand-mère.

Ce n’est pas un moment rare, je l’appelle très souvent, on est ultra proche, c’est ma référence.

Et cette année j’ai du aller la chercher plus tôt que prévu. Et pour cause, on vient de lui diagnostiquer un cancer.

Quoi encore ! Après ma mère et ma sœur, voilà que c’est ma grand-mère qui chope cette merde.

Mais celui-là il est différent, c’est un lymphome, et ma grand-mère, elle a 92 ans cette année donc c’est pas gagné. Les médecins ne sont pas favorable. Mais elle décide de se battre. Et nous on la soutient. Comme on peut.

C’est alors que commence les allers-retours à l’hôpital, pratiquement tous les jours. Le personnel soignant est limité, il faut des gens en plus, la famille, pour aider à la soigner.

Alors je continue de travailler avec mon pc depuis l’hôpital, pour essayer de faire avancer mon business pendant que ma grand-mère dort. Cette flexibilité m’ait autorisée, je bosse d’où je veux quand je veux. alors autant en profiter.

Mais petit à petit, je sens que ça m’oppresse de plus en plus… Il faut que je coupe.

Septembre – Prendre soin de soi, avant de prendre soin de son business

Qu’est ce qu’un entrepreneur ? C’est prendre soi de soi avant son business

Tout ce que je ressens est difficile à surmonter pour moi, j’ai besoin d’extérioriser.

Et comme tout être humain qui ne va pas bien, je mets en place des mécanismes de défense. Ces mécanismes sont propres à chacun.

Pour ceux qui connaissent l’énnéagramme, mon profil type est le numéro 8, ce qui signifie que quand je ne vais pas bien, j’ai une tendance à vouloir être dans le contrôle, à chercher à paraître fort et puissant, je peux être dans le déni et je favorise les excès.

C’est juste une tendance, c’est à dire qu’on a pleins d’autre manière de réagir, mais à force de me connaître, je commence à voir de part mes comportements, si je suis dans un processus de désintégration ou d’intégration.

Et bien en réaction à mon mal-être, je me suis mis en excès à faire du sport, par exemple. Au lieu de faire 2 entrainements par semaine, je me suis mis à en faire 5.

En même temps c’est normal. En tant qu’entrepreneur je me sens en décalage, dans ma vie, chaque jour je me bat pour faire décoller mon business, à côté de ça je fais des aller-retours à l’hôpital pour aider ma grand-mère, bref j’avais besoin de compenser.

C’est alors que j’ai compris qu’il fallait que je fasse une pause. Je suis donc parti prendre l’air à Montpellier, chez mon frère pendant quelques jours.

Et ça m’a fait un bien fou ! J’ai tout coupé, j’ai utilisé mon pc pour faire des jeux, je suis allé prendre soin de moi en vivant l’instant présent. par exemple je me lève le matin, et je me parle à moi-même, et je dis : Simon, qu’est ce que tu veux faire là maintenant. Et je me réponds intérieurement : Je veux aller me baigner dans la mer, et Bim j’y vais. Qu’est ce que tu veux manger ? Une pizza, ok aller gooo !

C’est aussi simple que ça. Pour se recentrer sur soi, il n’y a rien de mieux que de vivre l’instant présent en conscience.

Et le truc le plus fou la dedans, c’est qu’une fois rentré chez moi, j’ai avancé plus vite sur mon business en 2 jours que la semaine d’avant être parti ! Moralité : Il faut prendre quelques jours de vacances chaque semaine.

Nan mais en réalité, il faut savoir lâcher prise et prendre soin de soi à certains moment. Sinon on ne se réaligne pas à qui on est et on part dans tous les sens, ce qui fait qu’on avance pas.

Octobre – Compétition sportive, toutes les valeurs qui m’animent !

On me propose de faire un compétition de crossfit, compétition amateur, qui n’existe qu’à l’endroit où je fais mon sport.

C’est une compétition en binôme. Du coup je m’inscrit avec un de mes meilleurs amis. C’est quelque chose que j’ai jamais fait, et je me prête au jeu, je ne sais pas ce que ça va donner. j’aime les nouvelles expériences !

C’était un truc de malade. C’était trois atelier intensifs, dans lesquels on se donne à fond.

Premier, c’est cardio, on se défens, mais c’est pas fou,

Deuxième c’est de la gym, on explose nos records !

Troisième c’est de la force, on explose aussi nos records !

Bref c’est une réussite. On pensait en rester là, mais chose inattendue qui se produit : On est qualifié pour la finale, (bon c’était aussi parce qu’il n’y avait pas beaucoup de compétiteurs dans notre catégorie, mais ça n’empêche, on ne s’y attendait pas !

Donc la finale commence, c’est censé durer 15 minutes. C’est un mélange d’haltérophilie et de gym. Ça monte crescendo, au début les mouvements les plus faciles, puis les plus dures. Ensuite on passe des charges les plus légères aux charges les plus lourdes… Puis une à une, chaque équipe termine avant le temps imparti. il ne reste plus que nous à nous battre contre la montre. Et là un phénomène incroyable se produit. Tous le monde se réunit autour de notre emplacement, la totalité des équipes et des gens venus assistés à l’événement viennent nous encourager, nous soutenir. Et on dépasse toutes nos mentales et physiques. On réalise des mouvements qu’on avait jamais réussi auparavant. et on arrive à terminer l’atelier avant la fin du temps imparti. Incroyable. Quel moment.

C’était de l’entraide, de dépassement de soi, du soutient, un mélange de toutes les valeurs qui m’animent. Émotionnellement je suis sur un petit nuage, physiquement je ne sais pas comment je vais réussir à marcher.

Novembre – Transmettre un message

J’ai écris une lettre à ma grand-mère, car elle est décédée, début novembre. Deux jours après le lancement de mon programme d’accompagnement, comme quoi le pro et le perso, ça se mélange de ouf hein.

Si j’ai écrit cette lettre, c’était pour la lire à son enterrement, en son hommage.

C’est comme si toute ma vie m’avait préparé à ce moment : C’est comme si j’avais passé chaque étape pour qu’enfin je puisse prendre un micro devant une audience de gens réunis. Et parler avec émotions en son hommage et terminer ma prise de parole en énonçant le message qu’elle m’a transmis quand elle était en fin de vie.

Je me suis faits le devoir de transmettre son message parce que je trouve que trop de gens dans ce monde ont quelque chose d’important à dire, et se refusent encore à l’exprimer de peur d’être ridicule, d’être trop, ou pas assez.

Je suis persuadé que ce que vous avez à transmettre peut apporter quelque chose dans la vie de quelqu’un, et que rien que pour ça, ça vaut le coup d’oser.

Les échecs mènent au succès

Qu’est ce qu’un entrepreneur ? C’est faire des erreurs, vivre des échecs, et recommencer !

J’ai foiré le lancement de mon programme d’accompagnement, et c’est la meilleure chose qui me soit arrivée dans le mois.

Mon expertise c’est de pouvoir accompagner les gens à développer leur mindset, à avoir confiance en eux, à se développer en rester aligné à leur raison d’être. Pour continuer à alimenter ce feu intérieur qui les anime et qui leur donne la motivation d’avancer dans leur vie.

Et j’ai fait une grosse erreur.

Je voulais mettre cette expertise à contribution d’un marché que j’avais défini au préalable : Les salariés qui en ont marre de leur job, pour les aider à trouver leur voie professionnelle.

L’erreur là dedans, c’est que j’ai tapé à côté de mon audience de coeur.

En fait, les gens avec qui je m’éclate dans la vie, ce sont les autres entrepreneurs qui sont en train de développer leur business.

Et portant je n’osais pas aller sur ce chemin. Parce qu’étant moi-même entrepreneur depuis pas si longtemps que ça, je ne me sentais pas légitime à accompagner d’autres entrepreneurs à développer leur activité en ayant un business qui leur ressemble et un mindset d’acier.

Alors qu’est ce que j’ai fait ?

J’ai fait un entre deux. J’ai essayé d’accompagner des salariés à développer leur projet, à trouver leur voie, alors qu’ils avaient pas forcément besoin de ça, et qu’au fond, c’est pas ce dont j’avais le plus envie. Et c’est pour ça que ça n’a pas fonctionné !

Et je suis super content de ça !

Parce que si ça avait marché, je me serais contraint à accompagner des gens avec qui je ne m’éclate pas à 100% et donc avec qui je ne suis pas 100% moi-même. Et je suis sûr qu’à long terme ça m’aurait éloigné de ma vision, de mes valeurs, et que ça n’aurait pas tenu la route et mon business aurait fini par s’effondrer.

Alors, grâce à ce lancement raté, j’ai compris qui j’étais véritablement et qui sont les gens avec qui j’ai envie de bosser.

J’ai envie de bosse avec les entrepreneurs !

Ceux qui veulent développer leur activité en étant aligné avec eux-même.

Et à partir de maintenant, je suis sur que mon business va décoller comme jamais !

Si ça te parle ce que je te dit, un conseil : Reste à l’écoute de toi-même, même si les chemins qui s’offrent à toi ont l’air plus brillants que le tien.

Suis ce qui te fait vibrer de l’intérieur, tu iras beaucoup plus loin que ce qui paraît attirant à l’extérieur.

Tu veux aller plus loin ? Reçois le guide :
Deviens qui tu
veux être
en 6 étapes

Ce guide est au format pdf.

A l’intérieur, tu découvriras toutes les étapes détaillées te permettant de trouver ta voie professionnelle et faire ce qui te passionne.

Tu découvriras comment les mécanismes inconscients de ton cerveau t’empêchent d’avancer.

Tu verras aussi pourquoi uniquement 10% des gens réussissent à les dépasser, alors que 90% restent bloqués dans cette situation.

C’est ta feuille de route pour avancer vers la vie qui te correspond vraiment.

Guide - Deviens qui tu veux être en 6 étapes
Envie de voir d'autres articles ?

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour recevoir le guide :
« Deviens qui tu veux être en 6 étapes ».

En cliquant sur le bouton « Recevoir le guide », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour accéder à la formation :

En cliquant sur le bouton « Accéder à la formation », tu consens à recevoir mes emails personnalisés. (Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour accéder à la masterclass offerte :

En cliquant sur le bouton « Accéder à la masterclass », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour accéder à la masterclass offerte :

En cliquant sur le bouton « Accéder à la masterclass », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour accéder à la masterclass offerte :

En cliquant sur le bouton « Accéder à la masterclass », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour accéder à la masterclass offerte :

En cliquant sur le bouton « Accéder à la masterclass », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour accéder à la masterclass offerte :

En cliquant sur le bouton « Accéder à la masterclass », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour accéder au moyen de paiement de la formation :

Tarif : 27 €

En cliquant sur le bouton « Accéder à la formation », tu consens à recevoir mes emails personnalisés. (Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour recevoir ton plan d’action :

En cliquant sur le bouton « recevoir mon plan d’action », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour t’inscrire à l’Atelier Déclic :

En cliquant sur le bouton « S’inscrire à l’Atelier Déclic », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour recevoir le carnet de bord d’un Mindpreneur :

En cliquant sur le bouton « Recevoir le carnet de bord d’un Mindpreneur » , tu consens à recevoir mes emails personnalisés. (Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour t’inscrire à la conférence :

En cliquant sur le bouton « S’inscrire à la conférence », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

On y est presque !

Entre ton nom et ton adresse mail pour recevoir le ebook :
« Les 8 erreurs qui empêchent les entrepreneurs de vivre de leur activité ».

En cliquant sur le bouton « Recevoir le ebook », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)

Laisse moi te recontacter

Entre ton nom et ton adresse mail pour que je puisse te recontacter directement pour qu’on convienne ensemble d’un rendez-vous.

En cliquant sur le bouton « Envoyer les informations », tu consens à recevoir mes emails personnalisés.
(Promis, ton email restera confidentiel. Et tu pourras te désinscrire à tout moment.)